Campagne annuelle

Cette année, notre campagne de collecte de dons met en avant deux projets pour lesquels la situation des habitants est très préoccupante.
Au Burkina Faso, l’urgence est d’accueillir les enfants déplacés du fait de l’insécurité dans ce pays.
À Madagascar, nous luttons contre la déscolarisation due aux vagabondages dans les rues, aux grossesses non désirées ou aux mariages précoces.

Choisissez de soutenir l’une ou l’autre de ces causes en faisant grimper le compteur de nos cagnottes en ligne !

BURKINA FASO – Accueillir les enfants déplacés

A l’école préscolaire de Dédougou, l’urgence est de construire des salles de classe supplémentaires pour accueillir les enfants déplacés. De nombreux obstacles empêchent les enfants d’avoir accès à l’école : l’insuffisance d’infrastructures éducatives sûres, le manque...

MADAGASCAR – Lutter contre la déscolarisation

À Madagascar, nous luttons contre les causes liées à l'abandon des études (vagabondages dans les rues, grossesses non désirées, mariages précoces). Dans l'établissement préscolaire d'un quartier pauvre de Fianarantsoa, nous avons achevé de construire une salle de...

GUATEMALA – La vie d’une école sur la décharge publique

Il y a plus de 30 ans, les sœurs de La Providence ont créé une école de soutien scolaire sur la décharge publique (trou géant qui est une immense poubelle) de la capitale Guatemala City. Au départ, elles réunissaient les enfants sur une bâche, puis dans une cour, et...

HONDURAS – Un cabinet de physiothérapie pas comme les autres

Depuis 4 ans, une sœur développe avec bonheur et compétence son art de physiothérapeute. Elle accueille toute personne qui nécessite ses soins. Son but est de permettre à tous de bénéficier de ce type de prise en charge et d’offrir un espace d’écoute et de dialogue....

HONDURAS – Le jardin d’enfants du village « Madre María José »

Après l’ouragan MITCH de 1998, les sœurs ont travaillé avec courage et ténacité pendant une bonne quinzaine d’année à la construction d’un village « Madre María José » pour des personnes qui avaient perdu leurs maisons et tous leurs biens pendant ce cyclone...

HAÏTI – Un foyer pour les enfants de la rue

Ce Foyer accueille 12 enfants de 6 à 12 ans. Ils ont été recueillis dans les rues de la capitale Port au Prince. Une sœur y travaille bénévolement quatre après-midis par semaine. Sa présence discrète et bienveillante permet aux enfants de parler, de raconter leur...

HAÏTI – Une école à reconstruire après le tremblement de terre

Une sœur soutient le développement de l'école Saint Antoine, une école paroissiale située dans un quartier marginal de Port au Prince. L’école a été détruite pendant le tremblement de terre. Elle est partiellement reconstruite, mais la plupart des classes sont encore...

HAÏTI – L’élevage de lapins et la production de fruits et légumes pour s’autofinancer

Pour apprendre aux jeunes filles qui sont proches de la communauté à prendre en charge leurs besoins essentiels et pour que la communauté puisse progresser dans son autofinancement, les sœurs développent peu à peu un élevage de lapins. Cet élevage a des acheteurs mais...

COTE D’IVOIRE – Un collège-lycée pour les jeunes filles de Béoumi

Proche de Bouaké, la ville de Béoumi tient à cœur aux sœurs de La Providence. C’est là qu’elles ont planté leur première tente en terre africaine. Peu de temps après leur arrivée, elles ont vu la nécessité de scolariser les filles vraiment laissées de côté dans le...

FRANCE – Accompagner la restructuration de notre Maison Commune

La grande maison de famille de La Pommeraye est dans une étape importante de restructuration. Elle s’est dotée d’une vision pour construire son futur avec d’autres. La Maison Commune de La Pommeraye est un projet global qui se vit dans un lieu d'accueil rayonnant de...

Réduction fiscale
Paiement 100% sécurisé

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous offrir une meilleure expérience utilisateur.
J'ai compris !