Proche de Bouaké, la ville de Béoumi tient à cœur aux sœurs de La Providence. C’est là qu’elles ont planté leur première tente en terre africaine. Peu de temps après leur arrivée, elles ont vu la nécessité de scolariser les filles vraiment laissées de côté dans le système familial, social, éducatif. Au fil des années, le collège s’est développé. Il est devenu florissant et même un des fleurons de l’éducation en Côte d’Ivoire.

Mais la crise politique des années 2000 a tout mis par terre. Le collège a été en partie détruit et totalement pillé. Aujourd’hui, il est presque entièrement reconstruit : les travaux sont bien avancés et de nouvelles classes voient le jour. Depuis peu, la maison de fonction est de nouveau habitable (à 50%). Une joie pour toutes les sœurs ! Au milieu de ces tribulations, il y a 4 ans les sœurs ont décidé d’ouvrir un lycée. La première promotion est sortie en 2020. Il nous faut encore apprendre à accompagner des lycéens.

Il y a besoin de livres et de matériel didactique, car la bibliothèque – CDI n’a pas encore retrouvé les œuvres dont elle disposait avant le saccage des années de tensions politiques. Cette lacune préoccupe la directrice car une bibliothèque est un espace culturel important dans une école.

Avec le confinement et la situation politique du pays, les travaux ont pris beaucoup de retard, mais nous espérons les terminer dans le premier semestre 2021.

Merci de votre aide pour la scolarisation des filles de cette région qui demeure encore une urgence, nous continuons de compter sur vos soutiens car les besoins sont importants.

Partagez !

shares
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous offrir une meilleure expérience utilisateur.
J'ai compris !